Des shampoings solides !

Hello les p’tits jus !

On espère que vous allez bien. Pendant ce confinement beaucoup de choses ont changé capillairement parlant pour ma part (Amandine). En effet j’ai entamé une cure de sebum d’un mois (qui se finit aujourd’hui ENFIN 😍). Mais j’ai également fait mes propres shampoings solides.

 

IMG_1429

Cela fait maintenant quelques mois que j’utilise les shampoings solides, c’est clairement un révélation car mes cheveux ne sont plus gras au bout de même pas deux jours et je les sens plus fort et moins cassant. Cependant, je n’en avais plus et j’ai commencé à réutiliser des shampoings basiques, quelle erreur. Du coup j’ai décidé de les faire moi même.

Mais au juste qu’est-ce qu’un shampoing solide ?
C’est simple c’est un shampoing qui n’a pas d’emballage plastique et qui ne contient pas d’eau. Il est donc plus compact mais permet tout autant de se laver les cheveux.

Pourquoi des shampoings solides ? 
Pour de multiples raisons : gain d’argent, une question environnementale, une question de santé des cheveux, un gain de place.

Pourquoi les faire soi-même ?
Je n’ai pas trouver de shampoings solides qui correspondent totalement à mon type de cheveux. Il est cassant, blond, fin et sans volume. Il me fallait donc un shampoing qui regroupe toutes ses choses. Alors quoi de mieux qu’en faire un ? Et encore une fois c’est encore moins cher que ceux que vous trouver en magasin. De plus cela permet de connaitre la composition exacte de notre shampoing. Il est donc sans sulfate, sans paraben, et sans silicone.

IMG_1430

Nous avons fait deux types de shampoings solides, un pour moi et un pour mon copain qui m’a pas le même cheveux que moi. Lui c’est cheveux brun, sec, pelliculaire, bouclé et une perte de cheveux. J’ai donc fait deux shampoings solides différents. Pour les faire j’ai utiliser un guide où l’on retrouve un nombre d’ingrédients plutôt grand en fonction des besoin de chacun, le voici : ici.

J’ai donc utilisé, un tensioactif (celui qui permet de faire mousser le shampoing et de le solidifier), de la poudre minérale ou végétale, une huile végétale, de l’eau florale, et de l’huile essentielle.

Pour le mien c’était donc : SCI (Sodium Cocoyl Isethionate) un dérivé de la noix de coco. Il s’agit d’un tensioactif doux qui n’irrite pas les cheveux et il est également biodégradable (Attention toutefois, il est très volatile et a une forte odeur, on vous conseille de vous protéger le nez et la bouche lors de son utilisation et d’aérer la pièce). De la poudre de sidr, idéal pour les cheveux blonds. Il est également antipelliculaire et démangeaison. De l’huile de pépins de raisin pour les cheveux fins et cassants. De l’hydrolat de romarin à verbénone pour les pellicules (car il m’arrive d’en avoir). Et enfin de l’huile essentiel de pamplemousse qui stimule la pousse de cheveux et le ralentissement de la chute de cheveux.

IMG_1431

Et pour mon copain du SCI, de la poudre de Shikakaï (pour les cheveux bruns, qui favorise la pousse et est un antipelliculaire), de l’huile de moutarde (qui a un effet anti-chute), et le même hydrolat et l’huile essentielle que moi.

On vous laisse découvrir la recette qui est relativement simple. Pour la recette il vous faudra un bol allant au bain-marie, des moules en silicone de préférence c’est plus simple pour les démouler après, une balance, une spatule en bois.

Ingrédients : (pour 100g)

  • 50g de SCI
  • 10g de poudre minérale (nous poudre de sidr et poudre de shikakaï)
  • 20g d’huile végétale (l’huile de pépin de raisin et l’huile de moutarde)
  • 15g d’eau ou d’hydrolat (hydrolats de de romarin à verbénone)
  • 20 gouttes d’huile essentielle (HE de pamplemousse)

Etapes : 

  1. Verser le tensioactif, la poudre minérale, l’huile végétale et l’hydrolat dans le bol et faire chauffer au bain marie en mélangeant continuellement jusqu’à obtenir une pâte plus ou moins homogène.
  2. Enlever du feu et continuer à mélanger.
  3. Verser les huiles essentielles et mélanger
  4. Verser la pâtes dans les moules et laisser refroidir à l’air libre et à température ambiante pendant un jour, puis démouler les shampoings et laisser encore quelques jours les shampoings pour qu’ils durcissent correctement.

Les jus’melles !! XX 🥤

Articles recommandés

2 commentaire

  1. J’adore l’idée ! Je commence tout de doucement à me mettre à ce genre de chose !

    1. Nous aussi et franchement on regrette pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *